Accueil » MII » En quoi consiste la colite ulcéreuse?

En quoi consiste la colite ulcéreuse?

La colite ulcéreuse est une maladie inflammatoire chronique de l’intestin qui touche la muqueuse du côlon (gros intestin). De minuscules ulcères (plaies) se forment sur les parois internes du côlon, où elles saignent et produisent du pus et du mucus. Parce que l’inflammation peut nuire à l’absorption des liquides et des sels minéraux, les symptômes comprennent généralement la diarrhée (parfois sanglante), souvent accompagnée par des crampes abdominales.

Même si elles partagent de nombreuses caractéristiques communes, la colite ulcéreuse est différente de l’autre catégorie majeure de la maladie inflammatoire de l’intestin (MII), ou la maladie de Crohn. Cette dernière peut toucher n’importe quelle zone gastro-intestinale (GI), y compris l’intestin grêle et le côlon. L’inflammation commence habituellement dans le rectum et se poursuit pendant une distance variable le long du côlon d’une manière continue. Dans les cas les plus graves, il peut s’agir de la totalité du côlon. Lorsque la colite ulcéreuse n’affecte que le rectum, elle est désignée comme la proctite ulcéreuse. Si la maladie affecte uniquement le côté gauche du côlon, elle est appelée colite distale ou limitée, alors que si elle implique tout le côlon, elle est appelée pancolite.

La maladie de Crohn et la colite ulcéreuse sont marquées par des réactions anormales du système immunitaire. Normalement, le système immunitaire protège le corps contre l’infection. Cependant, chez les personnes atteintes d’une MII, le système immunitaire réagit de façon inappropriée, prenant les bactéries inoffensives, la nourriture et d’autres matières dans l’intestin comme des substances étrangères ou envahissantes. Au déclanchement d’une attaque, le corps envoie des globules blancs dans la paroi intestinale, provoquant du coup une inflammation chronique. Ces cellules génèrent alors des produits nocifs qui conduisent finalement à des ulcérations et des lésions intestinales. C’est alors que le patient éprouve les symptômes des MII.

Ni la colite ulcéreuse ou la maladie de Crohn ne doit être confondue avec le syndrome de l’intestin irritable (SII), un trouble qui affecte la motilité (contractions musculaires), du côlon. Parfois appelé « côlon spastique » ou « colite nerveuse » le SII n’est pas caractérisée par une inflammation intestinale, par conséquent, elle est une maladie bien moins sévère que la colite ulcéreuse.

Quels sont les symptômes de la colite ulcéreuse?

Le principal symptôme de la colite ulcéreuse est la diarrhée, qui est souvent sanglante. D’autres symptômes sont des crampes abdominales et un besoin « faussement urgent» de vouloir aller à la selle. Une diminution de l’appétit, une perte de poids, et la fatigue sont aussi des symptômes communs. L’anémie peut également se produire en raison de l’hémorragie. Il peut également y avoir des lésions cutanées, une inflammation des yeux, des douleurs articulaires, et des complications au foie. La colite ulcéreuse peut nuire au développement physique des enfants atteints par cette maladie.

Environ la moitié de tous les patients atteints de colite ulcéreuse souffrent de symptômes relativement légers. Cependant, d’autres peuvent souffrir de colite sévère avec crampes abdominales, diarrhée sanglante, des nausées et de la fièvre. Les attaques de colite ulcéreuse sont quelque peu imprévisibles. Les patients vont passer par des périodes où les poussées de la maladie sont actives, avec la réapparition des douleurs. Ces périodes sont suivies par des temps de rémission, des périodes pendant lesquelles les symptômes disparaissent ou diminuent et le bien-être revient. Les personnes atteintes de colite ulcéreuse sont généralement en assez bonne santé pour mener une vie normale active.

Figure 2: Types of Ulcerative Colitis

fig2-spectrum-ulcerative-colitis